Bref, j’ai rencontré une psy aux Mamans Poules

Ca faisait pas quinze jours que Jules était rentré en petite section, la maîtresse nous avait déjà fait des remarques « il mord, il tape, et question propreté, c’est pas encore ça, hein!… ». 

Je m’étais sentie pas à l’aise. J’avais l’impression que les enfants des autres, eux, ils dormaient et ils allaient sur le pot depuis leur naissance, ils mangeaient de tout, ils mordaient pas, et faisaient pas de colères. Que j’étais la seule à pas m’en sortir. En plus j’attendais le deuxième pour dans 6 mois et mes parents retraités se séparaient…L’angoisse.

J’ai poussé la porte du café Les Mamans Poules un mercredi pluvieux où je savais plus quoi faire de Jules  en mode « grève de la sieste » et rêvais juste d’un bon café dans endroit sympa qui ne soit juste pas la maison.

La psy était là avec un jus bio et plein de bouquins pour les parents, pour les enfants, sur les enfants…

Je l’ai regardée, elle m’a regardée. J’ai souri, elle a souri,  elle avait pas 60 ans, et pas de lunettes.

J’ai dit que j’avais pas des vrais problèmes, mais que quand même c’était pas la grande forme, que je n’avais pas fait une vraie nuit complète depuis environ 3 ans mais que, comme disait ma mère ça allait bien finir par passer si je m’écoutais un peu moins, et que ça ne valait sans doute pas la peine d’en parler.

Elle m’a dit que ça valait toujours le coup d’en parler. Qu’il ne fallait pas attendre d’aller vraiment mal pour aller mieux. Qu’être parent nous faisait toucher du doigts nos limites, nos failles, que ça nous obligeait sans arrêt à nous remettre en question et que oui, c’était un gros, gros challenge, qu’il ne fallait pas banaliser.

Je lui ai dit aussi que je n’avais pas gagné récemment au loto, et que je ne pouvais pas me permettre d’aller m’allonger pendant 10 ans sur un divan.

Elle m’a dit que bien souvent en quelques séances, les principaux soucis courants des petits (sommeil, propreté, opposition, difficultés de séparation…) s’amélioraient, que les enfants (et les parents!) avaient des capacités de changement impressionnantes, pour peu qu’on leur donne le temps et un espace pour mettre des mots.

Je lui ai dit que je voulais bien tenter le coup et prendre rdv, histoire de voir. Je suis repartie avec des idées de bouquins à lire à Jules pendant sa prochaine grève de sieste.

BREF. J’ai rencontré une psy aux Mamans Poules.

Le corner Psy du mardi au Mamans Poules , comment ça marche ?

Audrey Herbert, psychologue et mère de deux enfants est présente tout les mardis au Mamans Poules

En pratique: 2 options s’offrent à vous 

#1 – Vous prenez rdv à l’avance par téléphone  ( 09 86 58 24 94 ) par mail ( hello@lesmamanspoules.com )  ou sur place aux Mamans Poules, et Audrey vous reçois dans une salle dédiée à la consultation, individuellement ou en couple, en présence de votre enfant (transat, tapis d’éveil et jeux sont à disposition).

La première rencontre dure 1h30, pour faire connaissance, faire le point sur votre demande et vos questionnements, et commencer à y répondre. Elle est facturée 50€. Les éventuelles rencontres suivantes durent 1h (40€)


#2 – Venez discuter au Corner Psy! Vous hésitez à consulter un psychologue et voulez en savoir plus sur la démarche et son intérêt, ou vous souhaitez simplement échanger autour du développement de l’enfant, de la parentalité, des petits soucis et questionnements du quotidien… En dehors des temps de rendez-vous, Audrey  est disponible dans la salle principale du café. Elle présentera aussi chaque semaine des livres-ressource pour les enfants, et pour les parents, et proposerai une Question de la semaine, sur laquelle échanger…

–> Vous souhaitez connaître le planning complet des ateliers ? 

Lire d'autres articles
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok